Politics

Macky demande l’utility du nouveau code


Sécurité routière : Macky demande l’utility du nouveau code

C’est le carnage sur les routes du Sénégal.  Les accidents et leurs heaps de morts et blessés se multiplient à très grande vitesse. La dernière en date survenue la semaine dernière à Tattaguine (région de Fatick), a fait 8 morts. Effaré par ce bilan macabre, le président de la République, Macky Sall a décidé de prendre la problématique de la sécurité routière à bras le corps. En conseil des ministres ce mercredi 27 avril 2022, le Chef de l’Etat a pris une batterie de mesures tendant à changer le caractère mortifère des routes du Sénégal. 

 

Le Chef de l’Etat a d’emblée demandé au Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, « d’accélérer l’utility du nouveau code de la route (instituant le permis à level et adopté par l’assemblée nationale en début avril, Ndlr) et d’accentuer le déploiement des activités de l’Agence nationale de Sécurité routière (ANASER), pour renforcer la prévention par une sensibilisation efficace des usagers ». 

 

A côté de la responsabilité humaine, l’absence de signalisation sur certaines routes est aussi pointé du doigt. A ce propos, le président Macky Sall a souligné la nécessité « d’améliorer la signalisation des tronçons routiers, l’aménagement des ralentisseurs, d’aires de stationnement et de repos (avec toutes les commodités requises) sur des factors officiels indiqués ». 

 

Dans cet même esprit, il a été suggéré à Mansour Faye et ses équipes d’actualiser « le classement des routes (nationales, départementales, communales), compte tenu de leur fréquentation et du développement des établissements humains dans plusieurs localités ». 

 

Régulation de la circulation des bus et gros porteurs

 

De même, le Président de la République a invité « le Ministre en cost des Transports terrestres, à consolider la dynamique de concertation avec les professionnels des transports routiers, afin d’améliorer la mobilité urbaine et interurbaine et d’asseoir une économie des transports moderne ».

 

Dans ce sillage, il a également signalé, « l’urgence de réviser avant fin juin 2022, le cadre de gouvernance de la circulation des véhicules, des bus de transport et des gros porteurs (camions) dans la capitale et le lengthy des axes routiers et autoroutiers ». A signaler qu’un arrêté du gouverneur de Dakar régulant la circulation des gros porteurs est toujours en vigueur mais n’a jamais été respecté par les usagers et les brokers de contrôle routier rechignent à veiller à son utility. 

 

Éclairage de la Vdn3

 

La voie de dégagement nord numéro 3 (Vdn3) n’est pas épargné par les accidents. Ici, c’est l’absence d’éclairage qui en est la trigger principale. Pour changer cette donne, Macky Sall a demandé entre autres mesures, l’éclairage et la sécurisation de la Voie de Dégagement Nord (VDN3). 

 

S’agissant des travaux de la route des Niayes (de Liberté 6 à Keur Massar, passant par Guédiawaye et Pikine) lancé en juillet 2016 et à l’arrêt depuis plusieurs années, le président Sall a rappelé à Mansour Faye, en conseil des ministres ce mercredi, « l’urgence d’engager la poursuite rapide des travaux ». 

 

 

Auteur: Thiebeu NDIAYE – Seneweb.com



Source hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.